L'orgasme et la transmutation

Mis à jour : 9 mai 2019



Le mot "orgasme" provient du grecque ORGAO = être plein d'enchantement et de passion.


Dans la conception spirituelle, l'orgasme défini le moment béatifique où, grâce à l'effervescence et au contrôle du potentiel sexuel des deux amoureux, apparaît, dans la sphère psychique, une polarisation des énergies subtiles bio-électromagnétiques manifestée sous la forme d'une tension extatique rassemblant, analogiquement parlant, à un tonner; ceci engendre un état profond et intense de bonheur amoureux chez les deux amoureux soit simultanément, soit l'un après l'autre.


Les phénomènes physiologiques connexes avec l'orgasme font apparaître une décharge de fluides sexuels (éjaculation chez l'homme, perte physiologique chez la femme), menant à une sensation de somnolence et d'épuisement.


Les sages de l'Orient ont constaté que l'orgasme peut se produire même si cette décharge est contrôlée et suspendue indéfiniment, elle n'étant pas du tout nécessaire, sauf si la procréation est souhaitée.


Cette suspension de la décharge mettra à la disposition de l'être une énergie colossale, permettant ainsi d'atteindre un nombre illimité d'orgasmes.


Chez la femme, ce phénomène est spontané, beaucoup de femmes ayant la capacité naturelle de vivre un grand nombre d'orgasmes sans décharge et sans être épuisées.


Dans les traités tantriques ceci est transcrit dans l'aphorisme:



"Tandis qu'un tombe par terre, un autre se lève à l'aide de la terre".






208 vues